Bernhard Braunstein

Portrait du réalisateur Bernhard Braunstein.

portrait de Bernhard Braunstein

" Je suis ravi d'être ici " nous dit-il de son plus bel accent autrichien. Et s'il le dit soyez certain que c'est sincère. Car Bernhard Braunstein n'est pas de ceux qui parlent pour ne rien dire. Il pèse ses mots et les distribue avec la parcimonie et la diction soignée de ceux qui savent apprécier le fait de maîtriser une langue. En effet, germanophone, il a appris le français en pratiquant inlassablement, lors d'ateliers de conversation à la BPI, l'une des plus grandes bibliothèques parisiennes. Des ateliers collectifs car la langue est " une histoire commune. Parler une langue qu'on est seul à comprendre ça ne sert à rien. Tout l'intérêt d'une langue c'est de pouvoir dire, mais dire aux autres. Être compris et comprendre ".

Une expérience particulière qui a modelé son parcours, et à laquelle il a souhaité rendre hommage et justice dans son documentaire éponyme. C'est à l'issue d'une projection au collège de Bain-de-Bretagne que nous l'avons rencontré, tâchant de se faire discret au milieu des élèves, ne souhaitant pas " influencer leurs réactions. Je suis très sensible aux émotions du public, j'aime observer discrètement les réactions pendant les projections ". Discret mais sachant se faire généreux quand les élèves le sollicitent, il répond à chacun avec bienveillance, attentif aux élèves plus timides, cherchant à mettre chacun à l'aise. Tellement à l'aise que les langues se délient, " moi, sans vouloir vous vexer, je me suis un peu ennuyé. Ça manquait de scènes d'actions pour moi ". Sans être vexé le moins du monde, Bernhard reçoit les avis avec le sourire, amusé par ces réactions spontanées, et " impressionné par la richesse des échanges avec de si jeunes gens ".

" Je suis ravi d'être ici " nous dit-il, et nous le croyons : il semble réellement heureux, presque reconnaissant d'être parmi nous. Saluant la richesse d'un tel évènement, et curieux des projets développés par l'équipe pédagogique du collège, il pose lui aussi plein de questions : déformation professionnelle ? Les réponses en tout cas l'inspirent car il conclura lui-même nos échanges par des remerciements très spontanés : " merci. Et merci pour les élèves, c'est extraordinaire ce que vous faites. J'aurais aimé avoir un professeur comme vous à l'école ! ".


Création site collectivité