Sonita l'Hirondelle

Réfugiée afghane clandestine en Iran, Sonita n'a qu'un rêve : devenir rappeuse et faire entendre sa voix.
À découvrir devant la caméra de Rokhsareh Ghaem

Sonita de Rokhsareh Ghaem

Salle comble à Teillay pour la projection de Sonita, le 6e documentaire de Rokhsareh Ghaem. Un documentaire dont Sonita a d'ailleurs failli ne jamais participer.En effet, la réalisatrice souhaitait initialement travailler sur les discriminations dont les enfants afghans peuvent être victimes en Iran. C'est ainsi qu'elle a posé sa caméra dans le centre d'aide aux réfugiés que l'on voit à l'écran et dans lequel travaille sa cousine. C'est cette dernière qui va conseiller Sonita à la réalisatrice, qui suivra Sonita parmi d'autres enfants, pas persuadée du charisme de la jeune fille . Mais c'est dans l'adversité que Sonita se révèle, et quand sa mère vient la chercher en Iran pour la marier de force, la jeune fille va tout faire pour attirer l'attention de Rokhsareh, son seul espoir. Une stratégie payante puisqu'à partir de là la réalisatrice revoit ses plans et suivra Sonita durant 3 ans pour en faire le personnage principal de son documentaire.


Comme on le voit au fil des images, Rokhsareh Ghaem s'est investie très personnellement dans ce documentaire, finissant par s'attacher fortement à Sonita. Ce fut le cas également pour les spectateurs présents à Teillay ce soir là, avides de savoir ce qu'était devenue la jeune fille, inquiets de savoir si elle se portait bien. C'est aussi pour répondre à ces questions que la réalisatrice envisage de faire une suite à ce documentaire, certaine que Sonita nous réserve encore de nombreuses surprises.

La Bibliographie d'Asal Bagheri

Asal Bagheri, spécialiste du cinéma iranien était présente ce vendredi à Teillay pour partager la projection de Sonita avec le public et animer les discussions post-projection.

Au cours des échanges elle a notamment pu partager différentes oeuvres culturelles en lien avec l'Iran.

  • le roman autobiographique Désorientale de Negar Djavadi
  • le réalisateur Asghar Farhadi, et notamment son film de fiction Une séparation
  • la comédie dramatique française Nous trois ou rien de Kheiron, l'histoire vraie des parents iraniens du réalisateur

Pour aller plus loin

Capture d’écran 2017-11-27 à 17.47.40

Sonita, Mariées à vendre

­

Création site collectivité